Accueil > Assacrentis > Put Them To Fire And Sword

Chronique de Put Them To Fire And Sword de Assacrentis

 
 
 
 
 
Style :
Black metal
Pays :
France France
Sortie :
2013
Membres :
Dagoth - chant, guitare
Ceptis - basse
Abaddon - batterie

Quelle attente ! C'est plus de 13 ans qu'il aura fallu à Assacrentis pour sortir son premier album.
En effet, le groupe est formé en 1999, et ce n'est que l'année dernière, en février 2013 que "Put Them To Fire And Sword" voit le jour.
L'aventure commençait pourtant bien avec deux démos, en 2001 et 2003 ainsi que de nombreux concerts en France. Mais après leur séparation en 2008 nous avons bien cru ne jamais écouter un véritable album d'Assacrentis. Heureusement, le groupe se reforme en 2012 et nous sort peu de temps après son premier opus. Cette attente était-elle justifiée ?

Avant de lancer le CD, attardons-nous sur l'artwork à dominante bleu. Celui-ci ne sera pas au goût de tous, et ne reflète selon moi pas vraiment le Black Metal joué par le groupe. Mais ce qui dérange plus est le livret, dont les pages sont composées de parties de la pochette zoomées, donnant un rendu flou et trop pixélisé. Petite déception donc de ce côté. Mais après tout, le plus important est la musique !

À la première écoute nous avons du mal à croire qu'il s'agit du premier album des Niçois. Mais il ne faut pas oublier les 13 ans de carrière qui précèdent, ce qui explique une certaine qualité technique et un sens de la composition.
Assacrentis évolue dans un Black Metal mélodique dont il est très facile d'en deviner les origines. Fortement influencé par la scène scandinave des années 90, on pense immédiatement à Emperor, Dissection ou encore Immortal, tant le chant de Dagoth se rapproche de celui de Abbath.
Cette ressemblance avec ces grands noms du Black Metal, pourra toutefois s'avérer trop prononcée à la longue, si bien qu'il est difficile pour le groupe de faire ressortir sa propre personnalité.
Mais peut-on réellement leur reprocher d'utiliser une formule si efficace, venant directement de l'âge d'or du Black Metal ?

La production quant à elle est bien plus moderne. L'album a été mixé au Omen Studio de Los Angeles, par Damien Rainaud, ancien batteur du groupe.
Les guitares sont bien mises en avant. Des riffs à la fois épiques, mélodiques et agressifs, avec un son très froid accentuant ce côté old school. Quelques soli viennent s'inviter tout au long de l'album, et bien que peu variés, ils ont le mérite de coller à l'ambiance de l'album.

Le groupe se permet l'ajout d'un clavier sur "Witches’ Lair" ou "Dark Madness", apportant une dimension supplémentaire à ces titres. Un petit côté théatrale, surprenant mais pas déplaisant.
Plus étonant encore, le dernier titre "The Half Moon", très folk avec ses voies claires et sa guitare acoustique. Une véritable bonne surprise pour finir car même si ce morceau contraste avec le reste de l'album il n'en demeure pas moins justifié et très bien réalisé.

Avec "Put Them To Fire And Sword", Assacrentis nous offre un très bon premier album qui devrait combler de bonheur les plus nostalgiques des black metalleux. Du bon Black à l'ancienne, tout droit sorti des années 90, qui n'est certes pas des plus original mais qui a le mérite d'être efficace et bien exécuté.
On espère qu'une chose maintenant, ne plus attendre aussi longtemps avant de voir un nouvel album.

  • Tracklist
    Piste Titre
    1 Sacrificial Rites
    2 Reign of Apocalypse
    3 Banished Forever
    4 Witches' Lair
    5 The Secrets From The Past
    6 Dark Madness
    7 Infernal Uruk Hai
    8 Iconoclasm
    9 Day of Chaos
    10 The Land of Winter Without Sun
    11 The Half Moon