Accueil > Enslaved > RIITIIR

Chronique de RIITIIR de Enslaved

 
 
 
 
 
Style :
Black metal / Metal progressif / Viking metal
Pays :
Norvège Norvège
Sortie :
28/09/2012
Membres :
Grutle Kjellson - chant + basse
Ivar Bjørnson Peersen - guitare + claviers
Arve Isdal - guitare
Herbrand Larsen - claviers + chant
Cato Bekkevold - batterie
Label :
Nuclear Blast Records

Déjà 11 albums pour Enslaved. Ils vont bien faire un faux pas, c'est obligé, après tant d'années de carrière, tout le monde fait des erreurs...
Et bien que les choses soient claires, ce ne sera pas pour ce douzième album. On reste sur une discographie qui frôle la perfection. Voilà c'est dit.
Et c'est d'autant plus remarquable qu'en 20 ans le groupe a su se renouveler et évoluer. Une évolution mise en place depuis maintenant plusieurs albums. Et RIITIIR, que l'on pourrait traduire par "rites de l'homme" est la suite logique de leur précédent album Axioma Ethica Odini

L'album s'ouvre donc avec le titre "Thoughts Like Hammers", qui représente bien le style mis en place par les norvégiens. On est maintenant éloigné de l'essence brut du Black Metal dès débuts que l'on peut retrouver sur des albums comme Frost ou Eld. Mais le groupe n'oublie pas d'où il vient et on ressent toujours cette aura Viking dans la musique et dans la voix gutturale de Grutle Kjellson.
Celui ci est vite rejoint par Herbrand Larsen avec sa voix claire et les deux compères ne se lâcheront plus. Car c'est maintenant devenu leur marque de fabrique. Les deux voix, l'une gutturale, l'autre claire, qui se succèdent, se mélangent et se superposent. Et c'est bien là que réside en partie le génie d'Enslaved. En partie seulement car leur talent ne s'arrete pas là. Ils ont le don de mélanger des parties Black Metal à des sonorités prog, de changer de rythme et d'ambiance sans prévenir, de placer un petit passage au clavier entre deux blasts ou de finir un morceau par une partie acoustique, comme sur "Death in the Eyes of Dawn".

Elucidated, Burned, Afraid

En prenant tout ces éléments et en les mélangeant on passe par toutes les émotions. "Roots of the Mountain" en est le symbole le plus évident. Ce morceau est une véritable montagne russe. On démarre fort. Vitesse et brutalité nous accueillent. Puis le chant clair nous emmène planer très haut avant que le chant brutal nous ramène au plus profond de la terre. S'enchainent solo de guitare sur fond de batterie déchainée et partie basse bien groovy, blast beat et partie acoustique.

Les morceaux s'enchainent rapidement, dans le bon sens du terme bien sur, car allant de 5 minutes à 11 minutes on ne peut pas dire que nous avons affaire à des titres courts. Et les 8 chansons de l'album se succèdent dans une parfaite cohésion. Le côté progressif est maintenant bien ancré, et la façon dont Enslaved l'incorpore à son Black Metal en fait presque un style à part propre au groupe et reconnaissable à la première écoute.

Forsaken a la lourde tache de clôturer cet album. Il le fait à merveille avec son intro au clavier dérangeante mais de toute beauté avant que Grutle vienne nous asséner le coup de grâce avec son chant puissant suivi d'une partie basse psychédélique et une fin ultra calme qui ressemble à un triste au revoir.

RIITIIR est sans conteste un des albums de l'année. Alors qu'on attendait beaucoup de cet album, les 5 norvégiens n'ont pas cédé à la pression et viennent combler notre attente par une petite merveille qui ne s’arrête pas d'étonner à chaque nouvelle écoute.
A ne manquer sous aucun pretexte !

  • Tracklist
    Piste Titre Durée
    1 Thoughts Like Hammers 9:30
    2 Death in the Eyes of Dawn 8:16
    3 Veilburner 6:45
    4 Roots of the Mountain 9:16
    5 RIITIIR 5:26
    6 Materal 7:48
    7 Storm of Memories 8:58
    8 Forsaken 11:14