Accueil > Ghost > Opus Eponymous

Chronique de Opus Eponymous de Ghost

 
 
 
 
 
Style :
Doom metal / Heavy metal
Pays :
Suède Suède
Sortie :
2010
Membres :
Papa Emeritus - chant
Nameless Ghoul - guitare
Nameless Ghoul - guitare
Nameless Ghoul - basse
Nameless Ghoul - batterie
Nameless Ghoul - claviers
Label :
Rise Above

Mon premier contact avec Ghost était quelques images d'un live, trouvées sur je ne sais plus quel site metal. Et à la vue de ces images je me suis dit tout émoustillé : "chouette, si eux ils ne font pas un espèce de black anti religion, je me coupe une couille". Bon je vous rassure de suite, on vit très bien avec une seule couille... A vrai dire, j'étais tellement loin de la vérité que ça n'aurait pas été volé que je me coupe les deux. Et oui on est très loin du black metal. Et c'est d'ailleurs là une des particularités de Ghost, ce contraste entre le visuel dégagé et la musique jouée.

Avec son maquillage représentant une tête de mort et sa tenue de pape satanique, Papa Emeritus, la voix de Ghost, emmène ses 5 acolytes encapuchonnés dans une tenue de prêtre , répondant tous au nom de Nameless Ghoul.
Ce premier album fait suite à leur démo sortie quelques mois plus tôt : "Elizabeth".
Et comme je le disais, on est loin du metal violent auquel on s'attend. Non, avec Ghost on a plutôt à faire à un gros mélange rétro. Des sonorités heavy, hard rock, un peu de doom et de stoner, des claviers à l'ancienne, le tout aux sonorités très 70's.
Les paroles par contre sont plutôt fidèles à l'image renvoyée par le groupe. Tournant la plupart du temps autour de Satan, Lucifer et autres joyeusetés, on a parfois l'impression d'assister à une messe noire.

L'album commence d'ailleurs par une intro à l'orgue qui rappellera les dimanches matins plutôt ennuyeux. S'ensuit "Con Clavi Con Dio", lancée par une grosse basse bien appuyée. Les premières paroles de l'album annoncent la couleur : "Lucifer, we are here". C'est là qu'on découvre le contraste entre l'image et cette voix claire, légère et pourtant maitrisée. Cette chanson dégage une atmosphère très pesante avec des passages récités en latin, on se croirait au milieu d'un sacrifice macabre.
C'est cette ambiance qu'on retrouvera sur tout l'album. Même si le clavier et quelques riffs peuvent sonner pop, voir electro, tout cela est terriblement assombri par le côté doom et des grosses rythmiques bien lourdes. Et pourtant, on a envie de chanter les refrains en voix de tête tel une groupie comme sur le titre "Elizabeth", hommage à la comtesse Bathory qui me parait être un des meilleur titre de l'album avec ce refrain magique, ses riffs accrocheurs, ses harmonies et mélodies bien pensées. Mais une des chansons les plus frustrante aussi. Coupée à l'apogée, on a qu'une envie c'est que les ghouls retournent en studio pour prolonger ce morceau de une ou deux minutes, plutôt qu'une fin aussi brutale à ce moment là. Et c'est pareil pour "Ritual", coupée en plein milieu du solo... Quel dommage. Mais ce serait le seul reproche que je pourrait faire à cet album.

Elizabeth, in the chasm where was my soul

Tout le reste est vraiment bien foutu. Les influences sont nombreuses, allant de Mercyful Fate à Black Sabbath en passant par Blue Öyster Cult. Les titres sont accrocheurs. Sur "Satan Prayer" on a encore envie de chanter ce refrain entre deux incantations. "Death Knell" donne envie de headbanger sur les couplets bien lourds et pesants avant de s'envoler poing en l'air sur un refrain enlevé et entrainant.
L'aventure se terminera par "Genesis", morceau instrumental, plus progressif que le reste de l'album.

Ce premier album est une vraie bonne surprise. Ghost a trouver le bon créneau en mélangeant sa musique avec cette imagerie très théâtral. Et ça marche plutôt bien, il y a ce petit truc fascinant et des musiques qui restent. Un album qu'on a envie d'écouter en boucle. Et il n'y a pas que moi qui en fait l'éloge. Fenriz (Darkthrone) a présenté le groupe comme "band of the week" sur son blog et James Hetfield (Metallica) arbore fièrement le tshirt de l'album. Ghost a un bel avenir.

  • Tracklist
    Piste Titre Durée
    1 Deus Culpa 1:34
    2 Con Clavi Con Dio 3:33
    3 Ritual 4:28
    4 Elizabeth 4:01
    5 Stand by Him 3:56
    6 Satan Prayer 4:38
    7 Death Knell 4:36
    8 Prime Mover 3:53
    9 Genesis 4:03