Accueil > Shining > V. Halmstad

Chronique de V. Halmstad de Shining

 
 
 
 
 
Style :
Suicidal black metal
Pays :
Suède Suède
Sortie :
16/04/2007
Membres :
Niklas Kvarforth - Chant
Fredric Gråby - Guitare
Peter Huss - Guitare
Johan Hallander - Basse
Ludwig Witt - Batterie
Label :
Osmose Productions

Un album tant attendu, qui sort au milieu de nombreuses polémiques.
Il y a eu tout d'abord, avant l'enregistrement, des changements de line up. En mars 2006 John Doe est remplacé par Fredric Gråby de Ondskapt et Casado est remplacé par Peter Huss.
Le groupe peut enfin entrer en studio en avril. Le mixage sera fini en juillet par Rickard Bengtsson qui avait déjà co-produit, avec Kvarforth, le précédent album de Shining, "The Eerie Cold".

Mais le meilleur reste à venir. Alors que l'album n'est pas encore sorti, on apprend la disparition de Kvarforth. Le site officiel du groupe nous dit qu'il a laissé une lettre informant de son suicide ainsi que le nom de son remplaçant, "Ghoul", qui se présentera au groupe durant un concert à Halmstad en février 2007 (ville natale de Kvarforth).
Durant ce concert c'est Attila Csihar (Mayhem) qui monte sur scène avant que Kvarforth n'apparaisse en chair et en os, pour le chasser et reprendre sa place au sein du groupe.
On verra pendant ce concert la participation de Maniac (Mayhem, Skitliv) et Nattefrost (Carpathian Forest).
Après toutes ces péripéties, l'album sort en avril 2007, sous le nom de "V. Halmstad", là où a eu lieu le fameux concert.

Alors qu'on serait tenté de se dire que toutes ces histoires doivent cacher un album bâclé voir médiocre, il n'en est rien. Autant le dire de suite nous sommes là à l'apogée du groupe.
Kvarforth ne définit plus Shining comme étant du Black Metal.
Il n'a pas tort. Même si le plus gros de la musique de Halmstad puise dans le Black, on ne peut le réduire à cela. A vrai dire il n'y a plus vraiment de style. Il n'y a plus de règles, c'est un genre à part entière, dans la continuité de "The Eerie Cold" mais en plus poussé, plus évolué et plus abouti.

Min dom föll tidigt och utan pardon

On sent tout d'abord un gros travail sur le chant. Des fois hurlé, des fois murmuré, des fois parlé, mais toujours plaintif, torturé et surtout sincère. Même si Kvarforth chante en suédois on comprend sa souffrance et sa haine de la vie. Le terme de Black Metal Suicidaire ou Depressif ne s'est jamais autant justifié.

Gros travail sur les instruments également. Les riffs sont plus travaillés, comme les soli qui sans être forcément démonstratifs techniquement sont remplis de feeling. Des parties acoustiques apportent encore plus de mélancolie et viennent côtoyer des sonorités blues, jazz, rock, heavy, thrash... Je vous le disais il n'y a plus de style à proprement parlé même si l'ensemble reste très sombre et froid.

La batterie, est plus calme que sur les précédents opus, mais tout aussi brutale. Ludwig Witt remplace Hellhammer derrière les fûts. Forcément ça blast beaucoup moins mais c'est tout aussi soigné et efficace.
Le piano possède un rôle important dans cet album. Disséminé çà et là, il joue grandement sur cette ambiance dépressive. Au point de lui voir consacrer une chanson. Attiosextusenfyrahundra n'est autre que la Sonate au Claire de Lune de Beethoven reprise au piano et accompagnée des murmures de Kvarforth.

Tout cela est saupoudré d'un peu de violoncelle comme l'intro de Besvikelsens Dystra Monotoni et de quelques samples discrets (pluie et orage) ou de cette femme qui pleure sur un fond de piano dans "Låt Oss Ta Allt Från Varandra", avant que la batterie et le violoncelle ne viennent la remplacer, suivi des plaintes de Kvarforth puis d'un solo sur fond de rythmiques bien lourdes. Magique !

Avec cet album, Shining nous prouve que le Black Metal peut encore se renouveler et évoluer.
Véritable œuvre malsaine, directement sortie de l'esprit dérangé mais génial de son leader, Halmstad est voué à devenir un album culte.

  • Tracklist
    Piste Titre Durée
    1 Ytterligare ett steg närmare total jävla utfrysning 6:23
    2 Längtar bort från mitt hjärta 8:29
    3 Låt oss ta allt från varandra 6:05
    4 Besvikelsens dystra monotoni 10:06
    5 Åttiosextusenfyrahundra 2:43
    6 Neka morgondagen 8:50