Accueil > Aksaya

Interview d'Aksaya

Aksaya

Aksaya, groupe de Black Metal originaire du Loiret vient de sortir sa première démo "Troisième Guerre" en novembre 2013.
Le groupe répond à quelques-unes de nos questions sur son actualité et son avenir.

Bloodzine : Salut, pour commencer pouvez-vous présenter rapidement le groupe, la musique que vous jouez et vos influences.

Aksaya : Nous jouons principalement du black metal (que certains ont déjà qualifié de black/death), assez épic et guerrier d'après les dires. Nous ne nous situons pas du tout dans la vague atmo ou dépressive black metal. C'est Chris qui compose, et il a très peu, voire aucune influence car il n'écoute pas de musique. Sa seule référence étant Dissection. Quant aux autres membres, nous écoutons principalement du black (Gorgoroth, Satyricon, Watain... pour ne citer que les classiques).

Aksaya a une signification toute particulière je crois, pouvez-vous nous l'expliquer ?

Aksaya signifie « incorruptible » en Sumérien. Les sumériens étaient un peuple à qui nous devons les grands mythes fondateurs de l'Europe... Ainsi que l'écriture. Cette référence au passé est importante pour nous, car savoir d'où l'on vient, permet de comprendre qui nous sommes et peut-être où nous allons, où nous voulons aller... Le terme est également important car nous sommes désireux de rester fidèle à nos convictions et à nous même : donc incorruptibles.

Un titre et une pochette très sombre. Quel est le concept de cet EP et de quoi parle-t-il ?

Aksaya - Troisième GuerreComme l'indique le titre du EP, le concept est la 3ème guerre, ou les 3èmes guerres. Celle qui risque de se produire si nous ne réagissons pas : une guerre ethnique, ou encore religieuse liée aux diverses tensions actuelles... Mais la 3ème guerre est aussi celle que nous subissons au quotidien, pernicieuse, insidieuse : cette guerre économique, froide, cette manipulation quotidienne. Tous ces phénomènes d'acculturation qu'on nous impose malgré nous, cette globalisation forcée. Mais notre concept va plus loin : on s'interroge également sur la capacité qu'aurait l'être humain à survivre après une 3ème guerre, dans un environnement probablement irradié, post-apocalyptique.
En somme, Aksaya est révolté par le monde qui l'entoure, par cette dictature « démocratique », Une poignée de « dictocrate » gouvernent avec pour légitimité les votes d'une bande de moutons, manipulés insidieusement, c'est ce qu'on appelle démocratie, la dictature de la majorité : « dictocratie ». Et cela s'applique au niveau international ! Aksaya veut lutter, combattre et appelle à la révolte des esprits éclairés pour sortir de la noirceur du mensonge qui entache notre monde. La révolte ne passe pas toujours par les armes mais aussi et surtout par les penseurs, les esprits fins et réfléchis. On a parfois l'impression d'hurler dans un trou noir sans échos, mais goutte après goutte, le vase se remplit...

Êtes-vous pleinement satisfait de cette première démo ?

Non. C'est un premier EP qui a pour but de faire connaître notre style. Nous nous sommes essayés à l'enregistrement, au mixage et au mastering chez nous, avec les moyens du bord... Et nous avons encore beaucoup de progrès à faire! C'est un métier de produire un CD digne de ce nom, qui retransmet le rendu et la hargne qu'il peut y avoir en live. De ce fait c'est aussi un investissement conséquent de rentrer en studio pro, et pas forcément évident à gérer sans être signé.
C'est un premier essai. Nous sommes satisfaits de notre 4 titres au travers de la composition, mais nous sommes conscients d'avoir encore beaucoup de travail concernant le travail du son, la réalisation et la production. Le prochain enregistrement sera différent.

Comment se déroule la composition de vos morceaux ?

Chris compose intégralement la musique d'Aksaya. Il sort ses tripes : quelque fois d'un seul jet, en 15 minutes, et quelques fois en plusieurs années : ça dépend des morceaux. Puis nous les mettons en place tous ensemble, et retravaillerons la structure si besoin.

Quels sont vos projets pour l'avenir ? Un premier album peut-être ? Quel en sera le thème ?

Oui nous avons pour projet un album, de 7 ou 8 titres. Nous ne dévoilerons pas encore le thème, mais je peux déjà dire que ce sera original, jamais vu, froid et apocalyptique : plein de haine et de critiques, plein de peurs et d'angoisses! Plein de respect du passé et avec un regard sur l'avenir. C'est en cours !

Merci pour ces réponses, je vous laisse le mot de la fin.

Notre EP « 3 ème guerre » est en vente chez cold raw record : www.coldrawrecords.com
Nous serons en concert le 5 avril à Sens, le 30 mai à Paris et le 31 mai à Mâcon.
Merci à toi pour cette interview.
« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. »
Albert Einstein